dimanche 18 septembre 2016

NON à l'Aubrac défiguré par l'éolien industriel en Lozère



En ce week-end des journées du patrimoine, nous soulevons le manque de rigueur de nos responsables, d'un coté ils discourent sur la préservation de notre patrimoine commun, mais ils oublient que c'est inscrit dans la loi, car de l'autre coté ils laissent faire n'importe quoi.


En Lozère nous soulevons cette incohérence depuis quelques années. Rappelez vous lors du dossier éolien de Saint Sauveur de Peyre, nous vous avions informé que la Communauté de Communes (CC) de la Terre de Peyre s'était prononcée pour un seul projet éolien en Terre de Peyre (celui du Fau de Peyre sur le Truc de l'Homme). Notre élu président de la CC, maire de d'Aumont Aubrac, conseiller départemental face à l'éolien en Aubrac a toujours exprimé son apparente neutralité en argumentant cette décision de la CC.

Qu'en est-il aujourd'hui ?
Alors que nos élus veulent instaurer une nouvelle commune" Peyre en Aubrac", car ils considèrent que l'Aubrac est une valeur positive en terme de communication et de développement, et bien ils sont totalement incohérents car ils continuent à laisser ouverte la porte aux promoteurs éoliens.

Sur le Lozère Nouvelle de cette semaine, il est fait part d'une réunion d'information pour un projet éolien en limite des communes de Sainte Colombe de Peyre, et de la Chaze de Peyre. Comme d'habitude la population découvre un projet déja avancé, pour mettre les habitants devant un fait accompli, et bien entendu ces mêmes élus qui ont laissé faire, si il y a une opposition qui se manifeste diront que ce n'est pas de leur responsabilité, car c'est le préfet qui est maître des autorisations.

En cette période préelectorale, il est évident que l'on continue à prendre les habitants pour des cons ; d'ailleurs c'est ce que disait Georges Frêche en son temps. Et bien nos élus lozériens de gauche comme de droite, ne le disent pas explicitement, mais leurs actes nous le font penser.

Non, nous ne sommes pas des cons, et nous conseillons  à chacun et chacune qui aiment notre territoire d'aller à la réunion du 28 septembre l'après midi en mairie de la Chaze de Peyre, pour prendre connaissance de ce projet et surtout faire part d'une opposition argumentée.

Vo