vendredi 28 avril 2017

Quoi de neuf sur le projet éolien en Terre de Peyre

Tout d'abord nous vous informons que la nouvelle commune de Peyre en Aubrac vient récemment de mettre en ligne son site internet.

Cela nous permet d'avoir accès à l'actualité  de notre Terre de Peyre  que la mairie veut bien mettre en ligne.

Nous avons ainsi pris connaissance du compte rendu du conseil du 22.02.2017, où pour la première fois nous avons un affichage officiel sur la position de notre élu Alain Astruc contre l'éolien en Terre de Peyre et contre le projet en cours de "la ferme éolienne de la Terre de Peyre". Nous avions eu jusqu'à présent un affichage verbal d'Alain Astruc contre ce projet lors d'échanges avec les habitants, et ce compte rendu permet d'avoir une confirmation de la position de notre élu.

Cette position vient d'être confirmée à une très très forte majorité par le vote d'une délibération proposée par le maire  contre de nouvelle implantation d'éolienne sur le territoire, lors du très récent conseil municipal du 27.04.2014

C'est une très bonne nouvelle, et nous remercions Alain Astruc d'avoir fait délibéré son conseil sur ce dossier très sensible. Il reste maintenant à convaincre le préfet d'opposer un refus à ce très mauvais projet.

Les motifs de refus ne manque pas, les habitants avaient déja transmis à Alain Astruc une fiche faisant le point sur l'ensemble des arguments permettant au maire de la commune de justifier un avis défavorable à ce projet, avis qu'il aura officiellement à prononcer lors de la consultation des communes ( commune d'implantation du projet, et communes limitrophes) au titre de l'instruction du projet avant enquête publique.

Nous vous listons ces arguments ci-dessous :


Quelques éléments fondant le principe d’un avis défavorable sur le projet « La ferme éolienne de la Terre de Peyre »



-                     Tout d’abord il convient de rappeler que PEYRE EN AUBRAC a de nombreux atouts pour pérenniser et même développer son attrait et son économie (une bonne desserte, une qualité des équipements, une hôtellerie de bon niveau, Saint jacques, un patrimoine très diversifié (ville antique, roc de peyre, lac du moulinet, château de la Baume, parc à loups, aubrac, brocante, paysages, cuisine, marché au quadran….) ; mais tout çà est fragile, il serait idiot de venir dégrader ce potentiel par 5 éoliennes énormes, coûteuses, pour finalement des intérêts financiers et fiscaux d’un grand groupe breton.

Des positions de principes actés par différentes structures et documents
- la délibération de l’assemblée départementale du 11.12.2012, contre l’éolien industriel en Lozère
- l’affichage du secteur du projet dans la zone de l’Aubrac déclarée comme non opportune à l’éolien industriel au schéma régional éolien approuvé début 2013.
- la délibération du 03 novembre 2016 du syndicat de préfiguration du PNR Aubrac contre l’éolien industriel repris dans le projet de charte
- l’étude des sensibilités paysagères et naturalistes de la Lozère à l’éolien industriel qui affiche le principe de l’exclusion de l’éolien industriel sur l’Aubrac et ses environs, étude validée et présentée aux élus par le préfet fin 2012, étude annexée au schéma régional éolien
- les délibérations du 10 et du 19 décembre 2016 des conseils municipaux des anciennes communes contre le projet.
- un projet de charte incluant le principe d’exclusion de l’éolien, qui n’a pas soulevé de problème dans le cadre de la consultation préalable du ministère, préparatoire à l’enquête publique programmée en mars 2017.

Les problématiques soulevées par le projet et analysé à partir du dossier de demande d’autorisations

-          Le risque de pollution de la ressource en eau, car les éoliennes sont en amont du bassin versant alimentant la ressource en eau.
-          Le risque des nuisances bruit et infrasons pour les habitations proches
-          Les pollutions visuelles pour les nombreuses habitations dans un rayon de 1 à 2 km
-          Les impacts paysagers très forts soit en zones rapprochées, soit dans les grands panoramas, soit sur certains lieux emblématiques d’Aumont Aubrac
-          Les impacts forts sur un lieu identitaire du chemin de Saint Jacques et du chemin du Tour de l’Aubrac (en termes de dégradation patrimoniale, mais aussi économique)
-          Les impacts négatifs sur la valeur immobilière du cadre bâti, et ensuite sur l’activité à terme de l’artisanat
-          Les impacts négatifs sur l’activité touristique de Peyre en Aubrac
-          Les impacts sur la voirie communale et les chemins ruraux, à proximité du St Jacques
-          Les risques financiers à terme pour la collectivité face aux coûts de démolition en cas de carence de l’entreprise.
-          Le risque du mitage éolien progressif comme sur la Margeride et le Levezou
-          La perte d’identité pour le PNR Aubrac
-          Les conflits à venir au sein de la population, et plus, et à terme des disfonctionnements pour la commune et même la CC
-          Des risques de prise illégale d’intérêt à évacuer
 

Le maire de Peyre en Aubrac pourra aussi s'appuyer dans son avis sur l'arrêt d'annulation du permis éolien de la Villedieu par la cour d'appel de Marseille au titre de l'article L145-3 de la loi Montagne. 

Cet arrêt a fait l'objet d'une information par Pierre Morel à la page 9 du dernier Lozère Nouvelle.

Affaire donc à suivre, car rien n'est encore gagné, tant que le préfet n'a pas pris un arrêté défavorable à ce mauvais projet en Terre de Peyre



 Nos espaces exceptionnels de la Terre de Peyre méritent que nos élus soient attentifs et actifs pour que leur délibération soit prise en compte par le préfet, nous y veilleront, et sommes prêts à les soutenir dans leurs actions.






samedi 22 avril 2017

En cette période d'élections soyons informés en Lozère.

En cette période d'élections, où il se dit et se dira tout et son contraire, il faut se documenter pour se forger une opinion raisonnable.
En matière de politique de l'énergie, nous sommes en France dans un discours dominant très contestable, mais le contester est difficile face à des médias qui ne font pas leur travail d'investigation, et même font de l'auto-censure. Rappeler vous le limogeage du directeur du service météo de France 2, qui avait fait paraître juste avant l'ouverture de la COP 21, un ouvrage dans lequel il posait un regard critique sur ce discours dominant.

Pourtant il y a en France des personnes compétentes qui s'expriment, et même des personnes au sein d'une structure illustre et non contestable ; mais chercher dans la presse un commentaire de cette expression qui pourrait nous éclairer dans cette période d'élection, il n'y en a pas ; bizarre bizarre!!!!!

C'est ce constat que nous signalons en vous mettant en lien un texte de membres de l'Académie des Sciences mis en ligne par l'association Vent Sud du Morvan.

Nous reconnaissons dans ce texte la clarté et l'esprit de synthèse de nos scientifiques ; en 3 pages tout est dit. Cela nous change des discours redondants et contestables de structures comme l'ADEME sur le 100% renouvelable, des services administratifs et de certains élus qui veulent couvrir nos espaces naturels d'éoliennes en Lozère, de la région Occitanie qui veut nous imposer son option de la première région à énergie positive!!!!!!!

Ce que dit l'Académie des Sciences, c'est ce que nous exprimons régulièrement dans ce blog.

Nos positions ne sont pas isolées, elles sont aussi portées par de très nombreuses associations en France et aussi en Lozère.

Conforme à ces positions, notre opposition à l'éolien industriel est un travail long qui nécessite de la persévérance. Dans un blog précédent nous vous avions fait part que la cour d'appel de Bordeaux par un arrêt du 4 avril 2017 avait annulé le schéma régional éolien de Poitou Charente, c'est le 15ème schéma éolien annulé en France. Et nous venons d'apprendre que la cour d'appel de Rennes a confirmé l'annulation du schéma régional éolien de Bretagne

En région Occitanie, nous attendons la décision de la cour d'appel de Marseille suite au recours en annulation du schéma éolien du Languedoc Roussillon. Ce schéma validé en avril 2013 avait fait l'objet d'un recours en annulation rejeté par le TA de Montpellier 15 jours avant l'ouverture de la COP 21 à l'automne 2015. Normalement la cour d'appel de Marseille devrait annuler ce très mauvais schéma du Languedoc, en cohérence avec les positions des cours d'appel de Rennes et de Bordeaux. Nous sommes en avril 2017 et nous attendons toujours cette décision.

Avec l'annulation du permis de construire du projet éolien de la Villedieu au titre du non respect de la loi Montagne, et de l'atteinte aux paysages au vu de l'article R11.21 du code de l'urbanisme, une annulation du schéma régional éolien du Languedoc Roussillon par la cour d'appel de Marseille serait bienvenue pour confirmer que les luttes des associations lozériennes participent à une saine gestion de nos territoires de Lozère.


La cour d'appel de Marseille a reconnu la qualité des paysages de la crête de la Margeride  ; quand on sait que la DREAL et même la DDT 48  ont pour mission la mise en place de politiques de saine gestion des paysages, on peut se poser des questions sur la  neutralité, ou la compétence professionnelle de ces services qui ont donné des avis favorables à ce très mauvais projet éolien, qui viendrait impacter très négativement une ligne de crête majeure, et un panorama exceptionnel de la Lozère

vendredi 21 avril 2017

Quelques infos sur sur la problématique de l'énergie

Vous ne le verrez pas sur les panneaux quand vous irez voter, alors la FED a essayé de connaitre les positions des candidats à la présidentielle sur l'éolien ; nous vous mettons ci-dessous la synthèse des réponses faite par la FED :
 Au cours de ces derniers mois, , Jean-Louis Butré, Catherine Boutin, Michel Broncard, Michel de Broissia, Katherine Poujol et André Posokhow ont demandé à rencontrer les  candidats à l'élection présidentielle ou leur équipe.
Voici les positions concernant l'environnement et la transition énergétique.

> > > Nathalie Arthaud
> > > Pas de contact.
> > > Pas de position officielle.
>  
> > > François Asselineau
> > > Pas de contact.
> > > Lu dans le programme :il faut consulter les Français sur le nucléaire.
> > > Pas de position sur l'éolien.
>  
> > > Jacques Cheminade
> > > Pas de contact.
> > > En faveur du nucléaire.
> > > Moratoire sur les ENR et leurs subventions.
>  
> > > Nicolas Dupont Aignan.
> > > Nous l'avons rencontré.
> > > "L'éolien constitue une énergie renouvelable beaucoup plus coûteuse et beaucoup moins performante au plan écologique qu'on ne le croit. Une aberration, qui s'ajoute à la pollution visuelle de nos paysages...."
> > > Arrêt de l'implantation de nouvelles éoliennes.
>  
> > > François Fillon.
> > > 1°-Nous avons rencontré plusieurs députés et responsables de son équipe.
> > > Sur le nucléaire : statu quo sur la base des 75%.
> > > Eolien industriel: "on ne peut plus continuer comme cela se passe actuellement, Le développement de l'éolien est devenu totalement anarchique, il faut trouver une solution au problème d'inacceptabilité de la population."
> > > 2°-Dans son programme , il propose "La suppression de la CSPE et de l'obligation d'achat de la production des nouvelles installations de parcs éoliens, ainsi qu'à l'échéance des contrats en cours pour les installations existantes."
> > > 3°-Un responsable du programme écologie et énergie  a présenté les propositions de F.Fillon hier soir 19 avril, face à une assistance où l’on notait la présence de pas mal d’anciens du Grenelle de l’environnement, de la FEE et de promoteurs :
> > -il faudra peut-être fermer des centrales mais la France doit investir dans le nucléaire du futur.
> > > -oui aux ENR et donc à l’éolien mais à un rythme moins soutenu qu’actuellement.
> > > -confirmation de la volonté d’arrêter les subventions aux ENR et à l’éolien.
En résumé, une position quelque peu  ambigüe et qui mériterait d’être clarifiée et précisée.

> > > Benoit Hamon.
> > > Nous ne l'avons pas rencontré, mais il nous a écrit.
> > > "Je souhaite atteindre 100% d'ENR d'ci 2050. Pour l'éolien, je léverai les freins réglementaires qui empêchent son développement et en particulier le contraintes militaires.Je demanderai aux préfets de région d'organiser des consultations pour avis avec des élus concernés par un projet, et ce en amont de la délivrance de l'autorisation."
>  
  Jean Lassalle.
> > > Nous l'avons rencontré.
> > > Il nous a déclaré qu'il était contre l'éolien.
> > > Il devait nous le confirmer par écrit, ce qu'il n'a pas fait.
> > > Il est pour le développement de l'éolien en mer.
> > > Sur France info il a déclaré vouloir remplacer le nucléaire et les énergies fossiles par les ENR
>  
 Marine Le Pen.
> > > Nous avons rencontré Marine Le Pen qui s’est déclarée hostile à l’éolien
> > > Elle a confirmé dans son programme:
> > > >  le maintien et la modernisation de la filière nucléaire.
> > > >  Un moratoire immédiat sur l'éolien"
> > > Position confirmée sur BFM-RMC : "Les éoliennes terrestres et en mer sont une source d'énergie renouvelable épouvantable et chère. Une vraie pollution visuelle"
>  
> > > Emmanuel Macron.
> > > Nous avons rencontré son équipe.
> > > Réduction du nucléaire : "50% de la production électrique en 2025 ".
> > > Eolien industriel . Pour l'équipe MACRON, la loi sur la transition énergétique est un dogme, un sujet tabou. (32% d'ENR pour l'ensemble de la  consommation énergétique française en 2030).
> > > Selon son programme, après avoir réglé le problème de l'inacceptabilité de l'éolien par la population, il faut doubler le parc existant d'ici 2022. Cela se fera par appels d'offre.
> > > Cela débouchera automatiquement sur une augmentation du prix de l'électricité.
>  
> > > Jean-Luc Mélenchon.
> > > Malgré plusieurs demandes de rendez-vous par mails, lettres, déplacement au QG de campagne, aucun contact n'a été possible.
> > > Dans son programme :
> > > -sortie du nucléaire.
> > > -développer les énergie marines sans précision, en particulier concernant l'éolien en mer.
> > > Avant d'être candidat à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon était contre l'éolien terrestre. Depuis qu'il est candidat, il ne s'est plus prononcé.........
>  
> > > Philippe Poutou
> > > Pas de contact.
> > > Sortie du nucléaire et arrêter la construction de l'EPR.
> > > Rien sur l'éolien.

Michel Broncard
Vice Président de la Fédération Environnement Durable
06 23 80 71 93 

Toutes ces positions ne sont pas très claires, aussi nous vous mettons en lien un article d'Economie Matin qui rappellent quelques points qui eux sont très clairs

En Lozère avec presque 100% d'une production d'énergie renouvelable en électricité par rapport à la consommation, il y a longtemps que des élus responsables auraient du demander un moratoire sur l'éolien industriel.

 Nos espaces naturels en Lozère sont à exclure de ce mitage industriel éolien