mardi 6 novembre 2018

L'éolien un naufrage annoncé.

Encore une éolienne qui s'effondre ; et oui cela arrive l'effondrement de l'éolien, et comme le dit l'article "heureusement qu'il y a une distance de sécurité de 500m entre éoliennes". ce qui atteste que les 500m de distance par rapport aux habitations sont bien une distance de sécurité physique et non une distance de sécurité par rapport au bruit et aux infrasons.

Et cette problématique malgré les dénis de nos administration de la santé en est bien une ; c'est d'ailleurs le sujet d'un colloque prévu le 16 novembre  ; et les intervenants y sont loin d'être des personnes "non initiés", comme le dit notre préfète quand des lozériens bien informés lui soulèvent des irrégularités sur le dossier des Taillades.

Et en matière d'effondrement de l'éolien, certains parlent d'un naufrage futur ; il est vrai que cette filière pose de nombreux questionnements, et à l'heure où les français montent au créneau pour contester l'augmentation des carburants, il est navrant que dans notre démocratie face aux très très nombreuses oppositions locales en toute légalité, il est si peu fait cas dans les médias de ces choix d'une politique d'un développement scandaleux d'une filière dont l'intérêt est très loin d'être démontrée.

Encore un ouvrage à lire 


En Lozère l'éolien industriel c'est à terme le naufrage et l'effondrement de nos extraordinaires espaces naturels et paysagers

mercredi 31 octobre 2018

Encore un bonne nouvelle en Lozère

Encore une bonne nouvelle dans la lutte des associations contre le mitage éolien en Lozère ; et là encore le tribunal a reconnu le rôle positif de l'association des Robins qui s'était jointe en intervenant volontaire pour soutenir les services de l'Etat pour justifier le bien fondé du refus de la préfecture concernant le projet éolien de Lachamp.

Cet arrêt du tribunal administratif confirme que les Robins sont loin d'être des "personnes non initiées" comme le soutenait la préfète dans un récent article sur Lozère Nouvelle. Et cette intervention des Robins a été très heureuse, car elle a provoqué une réaction de la préfecture qui tardait à fournir au tribunal un mémoire en défense pour justifier ses arrêtés de refus. (une non réponse ou une réponse trop tardive de la préfecture auraient pu aboutir à une décision du tribunal donnant raison au promoteur éolien).

Sur ce dossier de Lachamp avec 4 éoliennes de 180m de haut, dans un espace extraordinaire à la jointure des massifs identitaires de la Lozère (Margeirde, Aubrac, Vallée du Lot, Causses), il s'est dit n'importe quoi par certains élus, le promoteur, et même le commissaire enquêteur. Nous avions à l'époque plusieurs fois mentionné l'incompétence des commissaires enquêteurs, qui reprennent systématiquement les justificatifs des promoteurs. Et sur ce dossier le commissaire rappelle d'ailleurs cette position
"M. Noël DUCRET Président de l’association Collectif Terre de Peyre remet en cause la compétence des commissaires enquêteurs pour mener à bien ce type d’enquête publique. Sur ce sujet nous estimons n’être pas assez qualifié pour apporter une réponse".
Par contre il n'y a jamais de copie-coller des avis défavorables structurés des intervenants à l'enquête, ou alors de façon très très limitée.
Elle est belle notre démocratie, qui permet a des personnes non qualifiées de donner des avis favorables sur des dossiers inacceptables!!!!!!!!

Heureusement qu'il y a des associations comme les Robins pour faire des recours judicieux et surtout motivés devant les tribunaux.

Aussi il faut aider les associations qui se battent, en particulier l'association des Robins des Bois de la Margeride qui est actuellement à la manoeuvre et avec succès sur de nombreux recours juridiques. Tout cela prend du temps, de l'énergie, mais c'est bénévole, par contre il faut rémunérer les avocats, et ceux retenus sont nécessaires et efficaces (récemment celui sur le recours sur le projet des Taillades a été approché pour "qu'il lève le pied", c'est dire que sur ce dossier ça sent le roussi, et que tout n'est pas clair malgré les propos de la préfète de la Lozère).

Vous pouvez donc apporter une aide pécunière à cette association, elle est bienvenue, et vous recevrez un reçu pour déduction fiscale pour une association reconnue par les services fiscaux comme d'intérêt général, les services fiscaux lui ayant reconnu  un rôle social et démocratique utile.

Pour adresser un chèque libellé à  Association des Robins des Bois de la Margeride
l'adresser au trésorier de l'association
 Monsieur Stephane Laisne Tripeau
 Salacruz
48700 Saint Denis en Margeride
 Cette banderole on pourrait la déployer partout dans tous les grands paysages très ouverts de la Lozère

samedi 20 octobre 2018

En Lozère sur le projet éolien des Taillades nos services ne sont pas clairs

L'actualité de l'éolien en Lozère c'est bien le projet des Taillades, qui fait l'objet d'une opposition motivée des associations locales, et surtout justifiée quand on voit les irrégularités des travaux qui sont toujours validés sans état d'âme par la préfecture mise plusieurs fois devant le fait accompli.

A croire que nous ne sommes plus dans un état de droit, sauf pour le petit citoyen qui fait rarement l'objet de cette bienveillance par l'administration.

Nous vous avons déja parlé de ces irrégularités dans un blog précédent ; cela fait désordre, alors la préfète de la Lozère essaie de justifier les positions de ses services dans un article récent de Lozère Nouvelle.

Lisez bien les propos de la préfète ; pour elle tout va bien, ce ne sont que de petites modifications qui n'ont pas besoin d'autorisation modificative du projet initial. Il est vrai que ce ne sont que des broutilles, on aménage presque une voie nouvelle en ligne de crête d'un massif sur plus de 10km (le premier article de Lozère Nouvelle parle de 13,5 km) ; les services ne vont pas embêter un promoteur éolien pour si peu.!!!!!!!!!! et bien sûr il ne faut surtout pas parler de la prise en compte de la loi Montagne.

Et surtout pas un mot de la part de la préfète sur une autorisation initiale fragile car portant sur un dossier "biaisé", avec par exemple une interprétation qui avait déja minimisé les travaux sur la voie d'accès, et le contexte naturel immédiat,  comme l'exprimait lui aussi sans état d'âme, le rapporteur de la DREAL dans son intervention devant la commission départementale des sites afin de la convaincre à formuler un avis favorable :
"Cet itinéraire de 7 km jusqu’à la première machine de l’alignement Nord ne nécessitera que des travaux de régalage et élargissement modéré de la piste existante (passage à 4 m de large) sans impact important, la piste actuelle étant pour l’essentiel de niveau avec les terrains environnants, et sans végétation riveraine

Si vous regarder le courrier envoyé à la préfète par l'association Les Robins des Bois de la Margeride, vous constaterez que ce n'est pas un passage à 4m, mais plutôt une voie nouvelle large aux normes d'une voie structurante départementale, qui maintenant est goudronnée ce qui encore n'était pas prévu au projet initial. Mais pour la préfète qui ne fait fait qu'un passage éclair en Lozère, le massacre d'un massif identitaire c'est" peanut", et les marcheurs du Stevenson n'auront qu'à déplacer l'itinéraire d'un GR d'intérêt international, et les moines de l'abbaye de Notre dame des Neiges n'auront qu'à déménager et à suivre dans un autre désert le chemin du père de Foucault.

Sur ce dossier on a trompé tout le monde, les habitants, l'enquête publique, la commission départementale des sites, mais pour la préfète la réponse c'est circulez il n'y a rien à voir. ; et même plus, car pour rejeter tous les points irréguliers soulevés par les associations sur ce dossier, il lui suffit de dire que l'analyse de ses services peut différer sur celles des "personnes non initiées".

A croire que l'administration est sans faille sur le dossier éolien en Lozère ; et bien NON, "les personnes non initiées" peuvent rappeler quelques points qui ne sont pas à l'honneur des services :
-  ils se sont trompé sur le schéma régional éolien qui a été annulé
-  ils se sont trompé sur le projet éolien de la Villedieu qui a été annulé
-  ils se sont trompé sur le projet du Born qui a été annulé
-  ils ne respectent même pas les conclusions de leurs études, comme celle sur les sensibilités de la Lozère à l'éolien industriel, qui présentait le secteur du Born et des Taillades en secteur défavorable à l'éolien, et où les projets ont été autorisés en contradiction totale de cette étude.
-  ils ne savent même pas lire une étude professionnelle qu'ils ont approuvé ; le secretaire général dans un mémoire relatif au projet éolien du Col des 3 Soeurs parle de 11 sites potentiels à l'éolien à l'échelle de la Lozère, alors que l'étude ci-dessus dans ses conclusions n'en retient que 6, et encore sur des surfaces limitées.
- ils nous ont systématiquement répondu qu'un parc naturel régional n'a pas de caractère réglementaire, alors que la loi et la jurisprudence précisent que les services de l'Etat, les collectivités doivent prendre en compte les orientations d'un PNR dans leurs décisions.

Ce dernier point à été posé à la préfète, elle ne nous a pas répondu sur ce point, estimant sans doute que nous devons rester de "personnes non initiées", elle a simplement pris note de notre courrier.


 En fait les services veulent convaincre le bon peuple, que tout est fait dans la régularité pour l'éolien industriel, alors que nous savons que c'est faux, et surtout en sachant aussi que l'intérêt de cette filière est loin d'être démontré, et que le discours dominant continue à nous prendre pour des demeurés, comme les propos  du remplaçant de Hulot qui persiste à vouloir nous faire croire que la filière éolienne est compétitive. Lisez sur ce point l'article de l'iFRAP pour ne pas mourir idiot, et ne pas croire ces discours dominants qui risquent d'entrainer le massacre à terme notre massif de la Margeride.

Nous vous avons parlé il y a quelques mois du projet du grand transformateur électrique de Saint Victor en Aveyron prévu pour évacuer la production du mitage éolien du sud du Massif Central, soit un secteur à coloniser car il est vrai sur ce grand massif de la Margeride entre Cantal, Haute Loire, Plateau de l'Ardêche, et Lozère, il y a de magnifiques espaces naturels presque vides, avec des "personnes non initiées", donc facilement "grugeables", pour transformer ces espaces en une énorme zone industrielle éolienne. Et en Lozère les infrastructures pourraient le permettre facilement (un renforcement des réseaux  avec le projets Estrella sur Langogne, des transformateurs électriques SNCF sur le Monastier et Saint Sauveur de Peyre utilisables avec la fermeture à terme des lignes SNCF, une autoroute A75 qui peut permettre le transports de ces énormes machines industrielles éoliennes) le rêve pour tout spéculateur de l'éolien.


Ce n'est pas un scénario catastrophe, c'est l'analyse de "personnes non initiées" qui  s'informent et réfléchissent depuis 10 ans sur la problématique de l'éolien en Lozère . Aussi il faut aider les associations qui se battent, en particulier l'association des Robins des Bois de la Margeride qui est actuellement à la manoeuvre et avec succès sur de nombreux recours juridiques. Tout cela prend du temps, de l'énergie, mais c'est bénévole, par contre il faut rémunérer les avocats, et ceux retenus sont nécessaires et efficaces (récemment celui sur le recours sur le projet des Taillades a été approché pour "qu'il lève le pied", c'est dire que sur ce dossier ça sent le roussi, et que tout n'est pas clair malgré les propos de la préfète de la Lozère).

Vous pouvez donc apporter une aide pécunière à cette association, elle est bienvenue, et vous recevrez un reçu pour déduction fiscale pour une association reconnue par les services fiscaux comme d'intérêt général, les services fiscaux lui ayant reconnu  un rôle social et démocratique utile.

Pour adresser un chèque libellé à  Association des Robins des Bois de la Margeride
l'adresser au trésorier de l'association
 Monsieur Stephane Laisne Tripeau
 Salacruz
48700 Saint Denis en Margeride


Cette photographie date de plus de 10 ans, et depuis ces jeunes font leurs chemins, mais ils sont toujours amoureux de nos grands espaces naturels de Lozère. Nous avons jusqu'à ce jour essayé de contrer les projets autour de ce site emblématique de Fortunio, mais aujourd'hui il y a une dizaine de projets en cours ou dans les cartons pour dégrader durablement notre massif de la Margeride.

Alors n'oubliez pas ce salut bienveillant de nos jeunes, ils veulent dire : ne laisser pas faire n'importe quoi sur nos exceptionnels espaces de Lozère

Et donc soutenez les Robins dans leurs actions.

Et prenez le temps de lire nos documents en pièces jointes ; il sont quelquefois longs à charger ; le plus souvent ces documents sont en prise sur l'actualité récente, et donc ils permettent de tenir à jour une bonne information.
Et dans notre monde de l'éphémère, il vaut mieux être bien informés